Les serviteurs du prince Kaldrass


 
AccueilJeuPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Thé and...

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Thé and... Empty
MessageSujet: Thé and...   Thé and... Icon_minitimeJeu 31 Juil - 23:22

Il faisait chaud. Très chaud. C'était insupportable.

Piping repoussa les couvertures au loin et laissa son corps nu baigné dans la clarté du croissant de lune. Ses cheveux en bataille collait à sa nuque. Sa sueur dégoulinait au creux de ses seins. Elle se détestait.
Voilà cinq heures qu'elle pensait à ce qu'elle était devenue. Allongée dans son lit, elle avait remué chaque instant, illuminé chaque recoin sombre, observé chaque souvenir. Elle en était venu à cette conclusion. Elle s'était perdue. Non seulement sur le chemin de la vie, mais aussi sur celui de son âme. Elle avait choisi la facilité. Et ses propres mots lui parurent vain, prétentieux.

Elle glissa ses pieds sur le parquet de sa chambre et passa une main le long de son corps. Elle avait renoncé à y compter les cicatrices, mais cette nuit-là, elle le fit. Comme autant de châtiments, pour absoudre des années de pêchés. Trente. Le hasard la fit sourire. Trente cicatrices pour trente années. Trop peu.
Le tiroir tomba sous ses yeux. Elle comprit qu'il était temps de vider son contenu. Une à une, elle sortit les lettres. Sans même y jeter un regard. La pile entamait son ascension. Lettres d'adieu. A ceux qu'elles aimaient tant. Ed'. Ses yeux s'embuèrent. C'est là qu'elle vit le sachet de thé. A la menthe. Pourquoi et comment était-il arrivé là? Qu'importe. Elle rangea les lettres dans sa sacoche et emporta le sachet de thé.

Son pas se fit léger tandis qu'elle descendait l'escalier. Ses paupières aussi, quand elle pénétra dans ses cuisines. Elle fit chauffer de l'eau, puis la versa, bouillante, dans une tasse. Y plongea le sachet de thé. Le laissa infuser et le but à long gorgées sans s'arrêter.

Elle garderaient les lettres, finalement. A quoi serviraient des adieux? A se faire mal, encore plus, à flancher. C'est tout...
En silence, elle referma la porte de sa demeure, y laissa les clés et se mit à marcher le long du sentier. Effleurant du regard la vie alentour. Alors qu'elle allait mourir.
La paume levée vers le ciel, elle avait décidé d'invoquer une dernière fois son pouvoir. Au dessus des chutes d'eau, les yeux humides, elle murmura trois mots. La boule de feu s'alluma discrètement puis flamboya violemment. Le coeur de la magicienne palpitait avec sa fin. Elle contemplait la mort, droit dans les yeux.
Son iris rougit soudainement. Elle se plia en deux sous la souffrance. Et les flammes quittèrent sa paume pour aller s'éteindre dans l'écume blanchâtre en contrebas. Le sifflement lui vrilla les tympans. Le cri aussi.
" Lâche! "

Elle se mit à courir. Sa sacoche battait ses hanches nues. Courir. Elle s'enfonça sous le couvert des arbres. Ses yeux se fermèrent. Courir.
Elle ne se retourna pas une seule fois. Elle n'avait pas de regrets. Ou trop. Elle quittait ce monde. Le fuyait. Elle frissonna.

Il faisait froid.
Parfum de menthe...
Revenir en haut Aller en bas
 
Thé and...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les serviteurs du prince Kaldrass :: Section RP :: Chambre des écrivains-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser