Les serviteurs du prince Kaldrass


 
AccueilJeuPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Spleen d'une fourmi

Aller en bas 
AuteurMessage
Ptite Fourmi
Pleutre
Pleutre
Ptite Fourmi

Date d'inscription : 04/12/2008

"Carnet de Bord"
Alignement: Exilé
Classe: Aquamancien
Niveau d'expression: 0

Spleen d'une fourmi Empty
MessageSujet: Spleen d'une fourmi   Spleen d'une fourmi Icon_minitimeJeu 18 Fév - 19:27

Année V de l'exil du règne de Kaldrass


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Un vent violent et glacial faisait rage sur les terres d'Alidhan et ne cessait de s'amplifier depuis trois jours. La fourmi était dans son élément, et pourtant quelques chose la glaçait et la lacérait de l'intérieur, même auprès d'une cheminée et dans sa demeure.

Ce n'était pas l'ennui, non. Il y avait à faire dans le camp exilé. Consolider les baraquements pour l'hiver, apporter soutien et aide aux plus démunis, assister aux réunions et prendre des décisions qui jeteraient encore les dés sur le sort de l'alignement...

Ce n'était pas non plus directement lié au problème que devaient surmonter ses alliés et amis de la Tête de Maure... mais davantage ce qui en a découlé.
Deux choses étaient en train de causer de l'affliction à la baronne Acoma : des amis tristes et des ennemis joyeux... et quelle douleur lorsque l'on s'aperçoit de la jubilation d'un compagnon d'arme.

*Sommes nous devenus si faibles, si vils ? ne pouvons nous donc pas surmonter cette dure épreuve en restant soudés par le cœur ? La position de Brosems devra encore une fois être défendue et les membres de la Tête de Maure en sont les gardiens.
Quoi qu'il a bien pu se passer, n'est-il pas plus honteux de se défier de ses amis que d'en être trompé1. Et puis combien même ! L'ami le plus dévoué se tait sur ce qu'il ignore2. Alors pourquoi toutes ces calomnies ?!*


C'est ces réflexions qui la rongèrent depuis un petit moment et qui la vidaient de son énergie.
Las et le regard vide, elle s'effondra sur son fauteuil dans son cabinet privé. Un long moment s'écoula. Elle ne saurait dire combien. Aquamancienne, elle était noyée dans ses pensées plus ou moins sombres. Et, alors qu'elle en était en train d'avaler au moins son vingtième gâteau de riz de la façon la plus mécanique qui soit, une étincelle éclaira son regard. Une tentative, ultime, de prêcher sur la nécessité de l'unité exilée, seule véritable force de ces combats meurtriers qui ravagent nos terres depuis tant d'années, lui donna un peu de courage et de tonus.

Oui, elle essaierait au prix des retombées de redonner une cohésion à la force du prince.
Oui, elle se battra contre les placards ridicules qui circulent dans le royaume.

* Après tout, nos ennemis envient et haïssent ; c'est leur manière d'admirer3. Retournons leurs armes contre eux, faisons preuve de subtilité pour déjouer leurs jeux malsains. Nos grands maîtres4 nous l'on dit la cruauté dans sa gratuité est la force des faibles ! Quel exilé veut se prétendre faible et jouer le jeu de nos ennemis ? ne serait-ce pas là le moyen de déceler les lâches ?
Soyons soudés, et conduisons nous avec nos amis comme on voudrait les voir se conduire avec nous-même. La véritable amitié sait être lucide quand il faut, aveugle quand elle doit5.*


La fourmi se leva, pris sa crosse et son long manteau et sortit.
La nuit approchait et la neige tombait abondamment maintenant, mais la fourmi avait retrouvé toute sa chaleur et une énergie vitale et puissante coulait dans chacune de ses veines.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~






1 La Rochefoucauld
2 Alfred de Musset
3 Victor Hugo
4 Toute méchanceté a sa source dans la faiblesse (Sénèque)
Sur la terre il n'y a rien de plus faible que méchanceté (Homère-Odyssée)
5 Francis Blanche
Revenir en haut Aller en bas
 
Spleen d'une fourmi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les serviteurs du prince Kaldrass :: Section RP :: Chambre des écrivains-
Sauter vers: