Les serviteurs du prince Kaldrass


 
AccueilJeuPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une défence sur Broquir...

Aller en bas 
AuteurMessage
Fadezz
Pleutre
Pleutre
avatar

Localisation : Sur l'ordi...
Date d'inscription : 15/06/2010

MessageSujet: Une défence sur Broquir...   Ven 25 Juin - 12:28

L'histoire s'est passée le Jeudi 24 Juin vers 20H30... Fadezz parle au présent.



- Amis ! Alliers ! Nous aurons la chance dans quelques instants de connaître la gloire et l'honneur de défendre ces murs !

Ça allait être ma première défence de fortoresse et mon sang bouillait.

- Les ennemis sont aux portes, préparez-vous à combattre ! Cria l'un des notres.

Je tenais ma baguette fermement de ma main droite, et je commençai à prononcer la formule magique de ma boule de feu ;

<< Fira dese tundra bere ! >>

J'eu le temps de comprendre ce qu'il s'était passé à cet instant, je fus d'un coups de foudre réapparu au cimetière...

Je sortis de rage, des cadavres de tout alignement bouchés le passage, quelle honte pensais-je d'avoir laisser les ennemis entrer !

Une larme rose coula sur ma joue.

Soudainement un brigand fit apparition dans mon champs de vision, un prénommé Sami vint vers moi, on pouvait voir sur son visage un léger sourire. Je ne réagis point. Il se mis en face de moi. Nos yeux se croisèrent. Il fit un mouvement de main vers le haut, m'attrapa ma main droite et me toucha violemment mon sein gauche avec son autre main. Je restai figer. Me voyant immobile, il se contenta de griffer ma robe pour ainsi mieux m'observer ;

- Comment oses-tu me toucher vermine ?!

D'un pas je recula ;
Vous infligez 1031 points de dégâts à Sami.
Le joueur meurt.

On pouvait percevoir des intestins grillés par terre...

Il faut tout de suite que j'aille vers mes alliers avant de tomber sur un autre malade, pensais-je.

Je courus et entrai dans la forteresse. Personne. J'ouvris la porte du couloir, une odeur de pourris empestait la pièce.

- Ah ! On t'attendait !

- Hé, salut Kilowa, tu t'en es plutôt bien tirer !

- Plutôt bien comme tu dis... mis à part le coups de hache d'un barbar rouge et une flèche tirée en plein dans l'épaule je m'en sors bien... Les autres sont derrière cette porte, ils essaient de pénétrer dans la sale du trône, ces saletés de Roya ont réussis à prendre le dessus ! Viens, suis-moi !

- Mais...euh...C'est-à-dire que...ma robe... je balbutia tout en tenant les deux morceaux déchirés.

- Oui je vois ça, tiens prends cette flèche et essaie de faire tenir les deux morceau en perçant les deux côtés.

- Merci, ça a l'air de tenir...

On entra, plusieurs d'entre eux m'observaient, je baissai les yeux.

- À mon signal on entre tous dans la salle ! 3, 2, 1 ! Entrez et pour la gloire ! Cria un homme à la barbe...

J'entris aussi. Un véritable massacre, nous étions 10 contre 15 rouges, la bataille semblait désespérée, je fis des pas sur le côté, évitant tout ennemis trop élevés, et je commençai à me chercher une proie ; Elle ferait bien l'affaire cette petite blonde là : elle aussi se cachait et j'attendis que son protecteur, un Géromorcien, j'attendis qu'il frappe avant de me jeter sur elle ! D'un coups je la pétrifia.

Vous infligez 1354 points de dégâts à sparadrap.
Le joueur meurt.

Une magnifique coopération suivit repoussant nos ennemis la queue entre les jambes ; je réussis, fière de moi, à en tuer quelques-uns :

Vous infligez 763 points de dégâts à demetere.
Le joueur meurt.
Vous infligez 617 points de dégâts à taztadj.
Le joueur meurt.
Vous infligez 786 points de dégâts à Prince Laurent.
Le joueur meurt.

- Tenez bien ces portes ! Nous devons encore résister jusqu'à ce que le soleil se couche ! Courage mes braves combattants !
- Viens par ici Fadezz. Un paladin n'emmena près de la porte d'entrée de nos ennemis.

Pendant que je parlais avec les autres, des moiniales vinrent me soigner certaines blessures prises au combat.

Le sol commençait à trembler, les ennemis ne doivent plus être très loin, pensais-je.
Cette fois nous avons combattu une vague verte puis encore les mêmes Roya, la bataille fut perdue. Je voyais mes alliers périr près de moi quand un grand géomorcien s'approcha de moi ; J'entendis que ces dernières paroles...

<< Vernende turbulenta >>



Les formules magiques sont biensûr des mots complètements inventés qui n'ont en eux aucun sens... Enfin je crois ^^

On peut dire que c'est mon 1er RP Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une défence sur Broquir...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les serviteurs du prince Kaldrass :: Section RP :: Chambre des écrivains-
Sauter vers: