Les serviteurs du prince Kaldrass


 
AccueilJeuPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rp maldharas

Aller en bas 
AuteurMessage
Artas666
Pleutre
Pleutre
avatar

Localisation : dans mon lit a dormir
Date d'inscription : 21/07/2010

"Carnet de Bord"
Alignement: Exilé
Classe: Aquamancien
Niveau d'expression: 0

MessageSujet: Rp maldharas   Dim 5 Déc - 2:19

Le roi est mort Vive le roi
Le roi Irios père de Mandural venais de faire une découverte qui agrandirais le royaume. Il étais un grand conquérant et un grand homme respecter de son peuple. Sa découverte étais situer au nord dans la chaine de montagne surnommer Astaegan. Alors pour l'accompagner il demanda a sa garde personnel de venir. Les préparatif venais de se terminer et le voyage de commencer.

Les jours passèrent, les semaines se succédèrent. En tout un mois de voyage pour atteindre le pieds de cette chaine de montagne immense. Mais a leur arriver une tempête de neige s'abattit sur eux les obligeant a entré dans une grotte sombre et glaciale. Ils s'aventurèrent a l'intérieur avec prudence. Puis Irios commençât a parler.


" Mes amis, un campement s'oblige et nous n'avons nul autre endroit ou se réfugier."


Le campement de fortune duras prêt de deux jours, dans un froid sans pareille et dans une pénombre peu rassurante. Mais a la fin du second jours les tempête se calma et le jour rentra dans la grotte. C'est a se moment la qu'un bruit se fit entendre. Un hurlement, pas n'importe lequel, celui d'un nourrisson. Mais personne ne voulut y croire pensant que c'étais une hallucination causer par le froid. Seul le roi eu la curiosité d'allez vérifier.


" Vite apporter moi des vêtement chaud !"



un garde fit ce que ordonnais le roi et eu une surprise en découvrant un nourrisson dans un petit panier de bois avec une petite couverture et le manteau du roi autours de l'enfant.


"sir vous allez prendre froid ne rester pas de la sorte"


Enrager par les paroles de son garde le roi lui mit son épée sous le coup



" n'a tu dont pas de coeur misérable, ose ravoir des paroles comme celle ci dans une telle situation et mon épée ne stopperas pas juste devant ta misérable face de paysan. Au lieux de te soucier de moi cherche plutôt un moyen de ramener cette enfant en vie au royaume ! sinon je peut te jurer devant cette grotte que si il meurt tu le suivras de prêt !"


Dans un gloussement d'effrois le garde prit toute les fourrure possible et entouras soigneusement le nourrisson dedans. Après la lever du camp il se mirent en route pour rentré dans la capital nedmor. Le voyage ne prit que deux semaines et a son arriver le roi prit une décision concernant l'enfant.


" Tu est un petit bien robuste pour avoir résister a se froid et a se voyage. Alors pour ta survie je vais te faire un don qui empêcheras que tel scène se reproduise. Je t'adopte tu seras mon second fils et tu porteras le nom légendaire d'un ancien gardien de ce royaume. Maldharas l'antique Dragon. Maintenant tu est Maldharas mon fils et petit frère de Mandural."


Les année passèrent, alors que Mandural venais de fêter ses 15 printemps et Maldharas 13. Les deux enfant jouais dans le village juste a coter de Nedmor, les deux frère étais devenue inséparable et toujours a faire des bêtise. Ils allaient voler les poules d'un vieux du village, piquer les affaires des jeune damoiselle qui pendant dehors pour après les regarder longuement et se demander pourquoi les sous-vêtements des filles étais différent de ceux des garçon. Mais un jours alors que Maldharas étais sortie seul au village. Il vit une jeune fille cacher sous un long vêtement gris. Curieux il commença a la suivre de loin. Puis il la perdit dans une petite ruelle déserte. Enfin il croyais l'avoir perdu mais en se retournant il la vit devant lui, surprit il tomba a terre et eu le reflex de s'accrocher a la cape de la jeune fille. Il remarqua alors que la jeune fille avec des oreilles pointue et s'écria.

" Ta vraiment pas de chance, tu a des cure dent a la place des oreilles ! "

La jeune fille explosa de rire en entendant ceci, puis lui répondit d'une voie douce et mielleuse.

" Je n'ai pas de cure dent a la place des oreille, je suis une elfe. Mais aurais tu oublier tes bonnes manières, tu n'e t'annonce même pas devant une fille ?!"


Maldharas étais sous le charme de la voie de la jeune fille et devant sa beauté. Lui qui avais dit que jamais aucune ne fille n'arriverais a le charmer se fut rater. Puis il commença a descendre le regard, il ne se manqua pas de prendre une gifle de la jeune inconnue. Reprenant ses esprit il répondit d'un voie intimider.


" Je me nomme Maldharas frère de Mandural et fils du roi Irios." puis d'un ton plus assuré " Et toi qui est tu l'elve, heu l'elfe ? "


Un sourire amuser vint se cueillir sur les lèvres de l'inconnue qui ne laissant pas de marbre le jeune Maldharas, puis elle reprit d'une voie amuser

" Je suis Edrial, fille de Oltmar guerrier elfe, et je suis fille unique"

Maldharas se relevant

" Ok alors soit la bienvenue ici a Nedmor capital de Alidhan, mais que viens tu faire ici ?"


L'elfe répondit clairement


" Je suis ici pour étudier l'art de l'arc et du Nadaniel. Dans votre langue l'épée courte"


Après se petit moment de discutions. Maldharas proposa de l'accompagner au château. Edrial accepta. Il partir tout les deux en direction du château en rigolant sur la route car Maldhras racontais ses exploit de vols de poule et de petite tenue féminine. Et il ne manqua pas de se prendre une seconde baffe.




Cinq année passèrent et les jeune Maldharas, Mandural et Edrial étais devenue amis et de fabuleux combattant. Mais des trois Maldharas avais prit le dessus par un don innée au combat. Ils enchainaient les mission sur les frontière attaquer du royaume. La dernière ou ils fut rassembler tous les trois étais une mission de nuit. Maldharas donnât ses ordre.


" Ecoutez bien, l'ennemi a élever un camp a une lieux d'ici. Je veut les Archer derrière nous, les mage en troisième rang, les moine en second et les guerrier en première ligne. Ils sont peu nombreux mais rester sur vos gardes. A mon signale les archer lance leurs flèches enflammer et les mage leurs boule de feu sur les tente et les barrière du camp. Suivit après de l'assaut des guerrier. Madural Edrial et moi irons par le flanc droit pour faire une diversion. vous avez comprit ?"


" Oui chef"


"très bien. Bon la lune n'est pas la ont y voie rien"


Alors qu'ils arrivaient au camps, les Archer et mage se mirent en positions et au signale de Maldharas lancèrent leurs projectiles enflammer.

La bataille fut rapide et meurtrière. Aucun soldat de Maldharas ne périt, aucun survivant du coter des ennemis.


Alors qu'ils entamais le retours a la capital, Maldharas demanda a Edrial de venir avec lui pour s'écarter du groupe quelque temps et lui parler.


" Edrial écoute j'ai une chose a te dire. Comment te dire ça ? Tu est une elfe, tu a les oreilles en cure dent, tu lance des cure dent et tu combat avec un couteau a pain"


Voyant Edrial partir vexer de ce qu'il venais de dire, Il la rattrapa par l'épaule et se remit en face d'elle en lui chuchotant a l'oreille en cure dent


" Je t'aime Edrial, cela fais un moment que je ressent ses sentiment nouveau pour moi, je ne savais pas comment te le dire. Mais je voulais te le dire et savoir si tu éprouvais les même"


Edrial commençai a avoir les yeux brillant, un sourire énorme. Une larme coula sur sa joue droite. Puis elle répondit.


" Mald, tu sait que nous avons interdiction de nous mètres ensemble Elfes et Humains"


Maldharas triste de cette réponse, lui redemandât


" M'aime tu ou pas ?"


Edrial avec un grand sourire lui répondit


" Oui je t'aim..."


elle n'u pas le temps de finir sa phrase que Maldharas l'embrassa tendrement. Puis il fut surprit par un éternuement de Mandural qui alors s'exprimât


" Allez les deux tourtereaux il est temps d'y allez, et ne vous inquiétez pas je ne dirais rien a personne"


Puis il repartit devant.


Il venais d'arriver a la capital, Mandural s'arrêta a la taverne du château pour boire une bonne bière. Alors que Maldharas venais de rentré et se dirigeaient dans sa chambre, un conseiller du roi venais vers lui en courant. Essouffler, il reprit sa respiration pendant se temps Maldharas lui lança


" héééé faut stoper le sanglier, regarde moi ça tu fais vingt pas et tu est essouffler "


Alors qu'il commençais a rire, le conseiller lui annonça une bien triste nouvel


" Prince Maldharas, le roi Irios est mort ! "


Maldharas tomba a genoux, effondrer et en larmes. Hurlant tout ce qu'il pouvais. C'est a se moment que Mandural rentra et vie son frère dans cette êtas


" Que se passe t'il Mald ?"


Regardant son frère se relever, il le vit venir devant lui, s'agenouillât en lui disant


"Mandural mon roi, notre père feu Irios est mort"


Mandural fut dans le même étas que Maldharas.

Les jours passèrent et l'enterrement fut digne des plus grand et le couronnement allais se produire. Mandural étais sur la place publique de la cité entourer de tous ses soldats et de son peuple. Puis vint Maldharas dans son armure de cérémonie. S'agenouillant et hurlant en regardant droit dans les yeux Mandural.


" LE ROI EST MORT VIVE LE ROI "


Suivit de peu par les soldats et le peuple.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artas666
Pleutre
Pleutre
avatar

Localisation : dans mon lit a dormir
Date d'inscription : 21/07/2010

"Carnet de Bord"
Alignement: Exilé
Classe: Aquamancien
Niveau d'expression: 0

MessageSujet: Re: Rp maldharas   Dim 5 Déc - 2:21

L’apogée d'un Paladin, la séparation d'un coeur.

Quelque année étaient passer après la mort du roi Irios. Une guerre sans merci avais éclater contre des envahisseur de l'ouest, les Brigands. Mandural le roi étais sur les nerfs car les brigand avançais, l'armer d'alidhan n'arrivais pas a les ralentir. Mais une autre préoccupation venais de surgir. La découverte de la liaison entre Maldharas et Edrial l'elfe, cette découverte obligea Maldharas et Edrial de s'exilé plus loin dans les terres pour pouvoir vivre leurs amours sans crainte et sans restriction.


"Mald je te trouve que tu est inquiet en se moment. Que se passe t'il ?"


Maldharas se retourna et prit la main de Edrial.


" Avec cette guerre j'ai peur que mon frère ne doivent appeler ses plus puissant guerrier, j'ai peur qu'il fasse apel a moi et si cela se passe tu sait très bien que nous seront séparé"


"Mald si le devoir oblige tu devras y aller, puis ont ne seras pas séparé pour toujours"


Se dressant devant Edrial, Maldhras prit une voie triste


" Et si je ne revenais ..."


Il n'eu pas le temps de finir sa phrase que Edrial l'embrassa


" Ne parle de pas sa, Mald si tu part promet moi de revenir.


Il lança un regard doux et mielleux a Edrial avent de rentré avec elle dans leur demeure.


" Et toi comment va tu ? la grossesse se passe bien ?"


Elle sourit a ces mots


"Oui très bien "




Alors que au palais les évènement prenais une tournure dramatique, Mandural pensait a une dernière solution, une solution qui n'avais pas été utiliser depuis plus de un siècle.
Ont voyais sur son visage l'inquiétude et la peur, car cette ultime solution étais leurs dernières chances si elle ne fonctionnais pas alors c'étais la fin du royaume d'alidhan.


"Mon roi a quoi penser vous ? avec vous trouvez une solution ?"


Mandural lança un regard noir a son général, puis hurla


"Convoquer les Paladin d'honneur de la Garde impérial, convoquer Maldharas, il faut que dans sept jours ils soit tous ici. "


Cette déclaration surprit tous les généraux, le silence fut total jusqu'au moment ou un soldat fit son entré dans la salle.


"MON ROI, LES BRIGAND SONT SUR LE POINT D'ATTAQUER LES VALLÉES DE COMATH !!!!"


Prit de cour par cette nouvel, les ordres de rassembler l'ultime force du royaume fut envoyer au quatre coin d'Alidhan. A ce moment tout le peuple fut prit d'une peur sans nom a rester chez eux et a barricader leurs maison. Mandural lança alors une dernière phrase avent de se retiré du conseil de guerre.


" La légion blanche va de nouveau marcher, leurs épées sacrée seront notre salut, le sort en est jeté, messieurs notre sort est en jeu, il est temps de revoir en marche les armure blanche des dévots, de revoir les boucliers divin stopper nos ennemis."




Deux jours passa, Dans la petite demeure de Maldharas une atmosphère de tension se sentais. Edrial dormais quand un coursier royal venais frapper a la porte.


" Sir Maldharas, notre roi réclame le rassemblement de la Garde des Paladins d'honneur impériaux, vous devez vous y rendre tout de suite"


A cette nouvel Maldharas ne put rester debout, prit de cour et surprit.


" Comment, convoquer la légion blanche, alors le royaume est désespéré, mon frère que fais tu, a tu aussi peur pour le royaume pour demander a la légion blanche de se réunir"


Le coursier venais a peine de repartir que Maldharas préparais déjà ses affaires pour partir a son tours. Alors que Edrial dormais toujours il ne voulut pas la réveiller, et parti en lui laissant un baiser.


"Adieux mon amours, je sent que cette guerre seras la dernière pour moi, prend soin de notre enfant"


Maldharas laissa échapper une larme en fermant la porte de sa demeure. Un jours passa, il fit un détour pour allez dans un grotte sombre retrouver un vielle amis. Urias un loup qu'il sauva il y'a quelques années depuis ils sont devenue amis. Après ce détour il continua sa route en compagnie d'Urias pour arriver trois jours plus tard au Palais de nedmor. Poussant la porte principale du palais Maldharas vit alors toutes la garde des Paladins impériaux réunit autour de Mandural. Puis prenant la parole.


"Alors mon frère, la situation est aussi désespéré pour réunir la légion blanche, explique moi la situation, mais tu a intérêt qu'elle soit vraiment désespéré pour nous avoir convoquer!"


Mandural avec l'air grave décrit avec détail la situation, puis après demanda a Maldharas son avis et si il voulais bien reprendre son ancien post de meneur de l'armer d'Alidhan.




" J'accepte, maintenant Paladin préparé vous demain une longue marcher nous attend !"


Sur ces mots tous commença a préparé armure bouclier et armes, récitant leurs Arcanes millénaire pour sanctifier leurs équipement, récitant de la magie pour ce protégé et ensorceler leurs armes pour quels soit encore plus puissante.


Les brigand venais de crée un détachement qui avais pour mission d'anéantir un bastion d'Alidhan. Une bataille rude et meurtrière venais de commencer. Les Brigand tuais tous sur leurs passage, rien ne semblais pouvoir les stopper. Les guerrier d'Alidhan se faisait massacrer et le bastion étais tout simplement sur le point de tomber.


Mais les guerriers des deux camps stoppèrent tour combat quand ils sentirent le sol trembler, au loin résonnais des pas, si lourds si puissant que le sol tremblais, la peur envahissait les guerrier des deux camps de sachant pas ce qui allais se montrer. Puis en haut d'une colline se dévoilât un millier de guerrier vêtu d'armure blanche éclatante. La peur vint s'encré chez les brigands, alors que chez les guerriers d'Alidhan un soulagement se sentais. Puis tous hurlèrent.




" LA LEGION BLANCHE EST LA, ILS SONT VENUE, LA MORT BLANCHE EST DE RETOURS !!!!!"


A ses mots Maldharas levat la main puis Brandit la bannière des Exilé celle qui Symbolise les Paladins d'honneur de la garde impériale, puis cria


" BRIGAND VOTRE MORT EST PROCHE, NOUS NE FERONS AUCUN PRISONNIER !!"


La charge venais d'êtres lancer, mille Paladin courant armes a la main, hurlant a la mort, la distance entre eux et les brigands se faisait plus petite a chaque seconde. Jusqu'au moment ou les paladins atteignirent les premier brigands, des bras volèrent ainsi que des têtes. Des coeurs fut percer et le sang coulaient a profusion sur le sol.


Les armes divines déchiquetais, tuais tous ennemis sur leurs chemin, une vrais boucherie, Maldharas faisait un moulinai avec son épée et tranchais toute tête ennemis sur son passage, rien ne lui résistais. La bataille fut facilement gagner, aucun paladin ne mourut, tous le détachement brigand périt.


Les heurs défilèrent et L'armer D'alidhan venais d'arriver au bastion constatant le massacre qu'il y eu lieux. Au loin dans un petit village les préparatif avais déjà commencer pour affronter L'armer brigand. Les paladins affûtais leurs lames, récitais leurs Arcanes.


Quand l'armer d'Alidhan rencontra Maldharas ils demandèrent de combattre sous la bannière exilé, Mald accepta.


Les préparatif fini Maldharas s'éloigna un moment pour s’asseoir sous un arbre et regarder les étoiles puis fut rejoins par Urias.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artas666
Pleutre
Pleutre
avatar

Localisation : dans mon lit a dormir
Date d'inscription : 21/07/2010

"Carnet de Bord"
Alignement: Exilé
Classe: Aquamancien
Niveau d'expression: 0

MessageSujet: Re: Rp maldharas   Dim 5 Déc - 2:22

Un guerrier un mage

" La nuit étais éclairé par une pleine lune magnifique, et au loin d'un village au pied d'un arbre, un homme assit avec a ses coté un loup, comme des étoiles coulais sur les joue de cette homme"


- Je repense encore a elle, tu sais a quel point elle conte pour moi, mais jamais je ne pourrais la revoir. Toi mon compagnon de toujours, sans cesse tu as été a mes coté. Mon seul ami. Je sens que la bataille de demain seras la dernière pour moi, alors je te demande un service mon amis, retrouve Edrial et reste a ses coté pour veiller sur elle.


" Le loup regarda le jeune homme avec un air triste, renifla la main cherchant l'affection de l'homme, qui ne manqua pas à lui donner ce qu'il demandait"


- Urias, mon amis loup je sais que tu ressens ma tristesse et mes sentiments, mais sache que demain je compte bien combattre et survivre, même si je sens que m’a fin est proche. Aller mon amis il est temps d'aller se reposer, une rude journée nous attend.


" Le soleil venais a peine de se lever que déjà ont entendait a des lieux a la ronde les pas des deux armées sur le point de s'affronter. La grande armée exilée était prête à engager le combat, le commandant est autre qu’un jeune guerrier accompagner d'un loup. Les force ennemis venait de rentré dans la plaine ou la bataille allais faire rage, soudain les deux chefs vinrent au centre de la plaine, et chacun hurlèrent"


- Je suis Maldharas, guerrier exilé, Brigand renoncer a ce combat, ou alors la mort seras inévitable pour vous !


" Un rire retentit"


- Croie tu vraiment pouvoir rivaliser face a mon armée, regarde, tes guerrier ne sont autres que de petit paysan, et beaucoup ne savent même pas se servir d'une arme, que croie tu faire a part écraser par notre force !


" Le visage du guerrier étais devenue sombre, remplit de rage, et se retourna vers son armée en hurlant"


- Exilé, nous ne somme pas des paysan, nous ne somme pas des petits comme dit ce brigand, répondez moi, QUI SOMME NOUS !


" D'une seul et unique voie, tout les Hommes répondirent"


- NOUS SOMME DES GUERRIERS !!! RIEN NE NOUS RÉSISTE !!! NOUS SOMME DES EXILES !!!


"Maldharas se remit face a son ennemis"


- Tu a vue, nous ne sommes pas des paysans.


"Sur ces mots les deux chefs retournèrent auprès de leurs troupes, le jeune homme vit trois guerrier qui l'interpela"


- Vous trois, quel son vos noms


" avec fierté les trois jeune répondirent"


- Je suis gregsky


- Moi c'est Laaf


- Et moi Grisfrions


- très bien, et quel âges avez vous


- Nous avons un certain âge monsieur!


" Un pouf de rire vin éclaircirent le visage du commandant"


- Serte, mais a vos visage, je ne vous donne pas plus de 16 hivers chacun, vos êtes trop jeunes pour combattre et risquer votre vie alors qu'elle vient a peine de commencer, donner moi une bonne raison de vous laissez participer a cette boucherie.


" Un moment d'hésitation et un des trois finit par s'avancer"


- Nous sommes des exilés, nous avons la sagesse des anciens ainsi que la fougue et la puissance de la jeunesse, serte l'expérience nous manques, mais je pense que nous ne seront pas de trop, car aux dernières nouvel l'ennemi est trois fois plus nombreux que nous.


- très bien alors rester et montré que un guerrier exilé vaut trois ennemis.


" A ces paroles les trois guerriers retournèrent prendre place dans les rangs"


" le soleil avais atteins son zénith, alors un sifflement se fit entendre, un cris et plus rien, un brigand venais de se faire tuer par une flèche. A ce moment, un hurlement retentit et les deux armé ce mit à courir. Le


combat venait de commencer, des pluies de flèches venaient s'abattre sur les boucliers et les corps des soldats, le sort de soin fusait. Les deux armées se percutèrent, des lames tranchaient, des marteaux écrasaient et des


haches déchiquetaient. Notre jeune Maldharas tuais tout ennemis a sa porter, vif comme l'éclaire et puissant comme un nain, rien ne le touchais, tuant tout sur son passage, il riait, hurlant des encouragements a ses


Hommes, Hurlant des insulte aux brigands, il ne voyait pu que les ennemis devant lui comme des proies. La journée touchais a sa fin, les morts se comptais pas milliers, les blessés soigner par les moines, et les


valides aux front, les exilé prenais a chaque minute de plus en plus de vie brigand, le commandant fit une halte regarder ses guerrier pleins de rages exterminer l'ennemi, soudain il vit les trois jeunes, ils prononçait


des chiffres, un dit 546, l'autre 539, et le dernier 781, il semblais que un d'entre eux avais un score plus élever que les deux autres, et la Maldharas ce dit que lui avais arrêter de compter a partie de 2530. Tout allais


pour le mieux, les mort exilé étais bien moins nombreuse que celle brigand. Des hommes criait a gauche, ils fuyaient comme des proies face a son prédateur, le loup les poursuivais et leurs sautais a la gorge pour les


laisser s'effondrer après chaque morsure, son pelage tacher de sang, lui aussi devait avoir un sacrée nombre de victime a son actif."


- Tout se passe pour le mieux "dit Maldharas" mais rien n'est encore gagner, la garde de barbare est encore debout, ce sont les plus dangereux, mais les paladins vont s'en charger.


" sur ces mots il repartie dans sa quête meurtrière, pourfendant de son épée, coupant des tête et des membres, rien ne pouvais l'arrêter, mais cette hélant mortel fut stopper par une lance, s'écroulant a terre,


Maldharas vit alors les trois jeune se regrouper devant lui, tuant tout ce qui passait a porté, mais sa vision s'assombrit et fixa le ciel, des larmes coulant le long de ses joue, et dans un dernier soupir prononça une


dernière phrase"


- Se sentiment fut réel, ma fin est inévitable, j'aurais tellement voulut revoir une dernière fois ton visage, sentir tes lèvres sur le miennes une dernière fois, je te demande si toi la haut tu existe de protégé mon amours, et de protégé ces jeune guerrier qui sont appelé a une grande destiné, je remercie cette existence courte mais tellement bien remplie, je te dit adieux mon amour.


"La bataille fut gagner par les exilés, mais se fut une défaite, car un homme respecter et aimer de tous venais de s'éteindre, un grand commandant. Des pleures sur tout les visages. Des funérailles digne d'un roi fut


organiser pour Maldharas, Kaldrass lui même rendit hommage. La nuit étais tombé, une lune rouge, et un hurlement triste venais de la tombe de feu Maldharas, Urias le loup hurlais sont chagrin d'avoir perdu son


meilleurs amis, c'est alors qu'il partie en courent, jour et nuit pendant cinq jours, dans la nuit du cinquième jour il arrivât devant une petite chaumière, des cris provenait d'une pièce, pendant une partie de la nuit les


hurlement se fit sans fin. Les cris ayant cessé, des personne parlèrent"


- Le pauvre enfant, sa mère est morte pendant l'accouchement, et son père est inconnu, que va-t-il devenir ?


"Soudain le loup rentra et fit peur au personne présente qui fuir, il allât se coucher prêt de l'enfant et s'endormit pour ne pu jamais se réveiller. Alors que tout semblais perdu pour l'enfant un homme rentra dans la


chaumière alerté par les pleurs du nouveau née, il vit la mère et le loup dans leurs sommeil infini, il prit alors l'enfant et continua son chemin"


- Comment pourrais-je t'appeler, je sais tu seras Artas comme le légendaire Archimage, et ton nom seras 666 pour l'année de ta naissance l'an de grâce 666, Bienvenue a toi Artas666, tu seras heureux de grandir avec moi et sous le règne de notre prince Kaldrass, ainsi que sous la protection des trois nouveaux paladins qui sous le nom de leurs Guilde ont briller sur le champs de Bataille, j'y penses quel nom original, Les Frions un nom ma foie très imaginatif.


" La fin de la vie de Maldharas vit la naissance d'un enfant de la femme Edrial, des deux amants impossible il eux le fruit de l'amour, un enfant qui ne seras jamais son histoire mais qui par son choix en vivras une toute aussi belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rp maldharas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rp maldharas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les serviteurs du prince Kaldrass :: Section RP :: Chambre des écrivains-
Sauter vers: