Les serviteurs du prince Kaldrass


 
AccueilJeuPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 geraard

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



geraard Empty
MessageSujet: geraard   geraard Icon_minitimeSam 3 Mar - 1:03

Dans une contrée lointaine,
une nuit de pleine lune, au loin, on entend hurler un loup.
Dans une forêt sombre, une femme enceinte court.
Sur son visage, une expression de peur peut se lire. Au loin, elle entend des chevaux qui galopent et qui se raprochent.
Au loin, la femme voit une vieille cabane apparemment abandonnée ; elle parvient à s'y réfugier.

Elle regarde par un trou, probablement un trou qui a été créé par une flèche enflamée vu les traces de suie sur les bords du mur. Dans la nuit sombre, elle arrive à voir les cheveaux ; leurs cavaliers sont vêtus tout de noir, avec une grande cape noire, impossible de voir leur visage. Mais ce n'était pas nécessaire : elle savait bien qui c'était, il s'agissait des sorciers de la lune écarlate qui la coursaient pour la tuer, elle et son enfant.

Là, une des monture se tourna vers elle, la regarda dans les yeux, et, comme si le cavalier sentait ce que ressentait sa monture, il se tourna, la regarda d'un oeil fixe, et, d'un coup, leva la main, incanta une formule magique, et le mur de la maison se transforma en une seconde en tas de cendres. Elle sentit son coeur battre et celui de son enfant encore de plus belle. Les sorciers l'encerclait de part en part. Ils levèrent la main et incantèrent une formule très bizarre en craterien.

Un faisceau de lumière montait de chaque main de ces sorciers, un faisceau rouge sang, et retomba droit sur la femme enceinte. La fin s'approchait d'elle, mais, au moment du contact, elle ferma les yeux et ne sentit rien. Elle rouvrit les yeux : une lumière aveuglante l'entourait. A travers ce faisceau, elle aperçut, derrière les sorciers, une silhouette forte, la baguete magique en l'air, et apparemment entrain de réciter une formule de contre-sort. D'un coup, cette forte silhouette s'éleva dans le ciel et hurla "Teleportatis !" La femme disparu. Les sorciers se regardaient et ne comprenaient pas trop.

Il repartirent sur leur monture sombre et disparurent dans la forêt. Près d'une cascade, dans une forêt tropicale, une grosse explosion retentit. La femme enceinte et le grand magicien se retrouvent projetés là. Apparemment, la femme était très blessée par l'attaque qu'elle avait subi des sorciers de la lune écarlate. D'un coup, peut-être à cause du stress, elle perdit les eaux et elle accouchait là.

Après, très fatiguée, elle demanda au grand sorcier de s'occuper de son fils si elle ne survivait pas et elle l'appela geraard. Ceci fut ses derniers mots. Des annee d'aprentisage suivirent avec le plus grand de tous les magiciens. A l'aube de sa majorité, son mentor et grand maître sortit de son sac une boîte. Il lui offrit, geraard l'ouvrit, et, émerveillé, il vit une baguette, mais pas une comme les autres, elle était faite du bois le plus ancien au monde, d'un arbre situé au sommet d'une coline inaccessible.
Cette baguette était unique et était la seule à savoir exécuter certains sorts très dangereux et très utiles.

Et là, il dit qu'il devait repartir sans lui, le jeune magicien pas encore très habile. Ce voyage-là oblige de partir à la conquête de contrées encore inconnues pour lui. Après quelques mois de marche, il arriva sur les terres de Fuisserage et devint très vite un fidèle serviteur du prince Kaldrass. Maintenant, il finit ses soirées à perfectionner ses tours en partant à la chasse et il part en guerre avec de vailants alliés pour éliminer ses ennemis : les royalistes et les cartelois.
Longue vie au prince Kaldrass !


voila j'ai fait de mon mieux pour faire un rp j'espere que ca va vous plaire au moin un petit peu j'avoue c'est que a la fin que l'on voi le raport avec alidhan mais bon Smile
Revenir en haut Aller en bas
 
geraard
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les serviteurs du prince Kaldrass :: Section RP :: Chambre des écrivains-
Sauter vers: