Les serviteurs du prince Kaldrass


 
AccueilJeuPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Créateur ou créature?

Aller en bas 
AuteurMessage
Saewan
Pleutre
Pleutre
avatar

Date d'inscription : 17/07/2012

"Carnet de Bord"
Alignement: Exilé
Classe: Archer
Niveau d'expression: 0

MessageSujet: Créateur ou créature?    Dim 9 Sep - 16:37

_Aller Saewan, tu peut y arriver.
_Mais Maître, ces épouvantails sont si grand, et ils arrête pas de bouger.
_Concentre toi! Avec d'ouvrir tes doigts expulse tous l'air que contiennent tes poumons.

Saewan s’exécuta, et lorsqu'il ouvrit ses doigt, une flèche se logea dans la tête d'un épouvantail qui s'affala au sol.

_C'est très bien Saewan, tu vois, tous est dans la tête. Le seul et vrais pouvoir au combat est celui de l'esprit.
_Je vois ce que vous voulais dire. Mais pourquoi ...
_Tu te pose trop de question. Ai confiance en toi, et tu verras que chaque investissement que tu feras au cours de ta vie seras couronné d'un exploit.
_D'accord, mais ...
_Qu'est ce que j'ai dit! Dit le grand homme vêtus d'une longue cape.

Alors que Saewan est son Maître rentrèrent au dortoir, ils virent de l'agitation au centre du village. Des cris d'affolement, se firent entendre. Aillant était formé pour ce genre de situation, Saewan regarda son Maître, qui hocha positivement de la tête. Alors Saewan accourus vers le groupe de villageois.

_Que ce passe t'il?
_Dans ma ferme, des plantes bizarres ont poussé. Je pensé que c'était des Danturas, mais c'est que de la l'herbe sauvage, et désormais elle saccage ma ferme.
_Ne vous en faites pas, je vais vous aider.

Prenant son arc en main, Saewan sortis une flèche de son carquois et la déposa sur le fils de son arc. Il se mis en posture d'attaque avant d'ouvrir la porte d'un coup de pied.
Sa y est, la porte est ouverte, les créatures était plus nombreuses que le croyait Saewan.
Ne cédant pas à la panique, il commença a reculer en tirant sur chacune des créature qui s'avancé vers lui. Il en tua une trentaine. Croyant sa tâche accomplis, il descendit les marches de la ferme en regardant son Maître. Celui ci lui décocha un sourire, il était fière de son apprentis.
Mais soudain, un hurlement retentis de l'intérieur de la ferme. Saewan repris son arc et arma une flèche, prêt a tiré à vu.

_Saewan, n'y va pas, c'est trop dangereux pour nous. a ce stade la, c'est la garde publique qui doit s'en charger.Saewan ! Hurla l'homme vêtus de sa longue cape.
Trop tard, Saewan était déjà dans la ferme. Il entendit des grognements, puis comme des couinements. Là devant lui, un félin était pris au piège entre deux plantes, encore plus grosses que les précédentes. A la vision de ces créatures répugnantes, Saewan commença a avoir les jambes qui tremblaient. La peur prenait le la place du courage. Mais il ne pouvais pas laisser cet animal ce faire dévorer par ces créatures d'abomination. Alors il tira sur la créature se trouvant le plus près de lui. Alors les deux plantes se tournèrent vers l'archer et se dirigèrent vers lui, d'un pas lents, mais certain. Saewan tira une, deux, trois flèches dans ce qui semblait être la tête de ces créatures, mais elle ne vacillait pas.
Voyant que ses flèches étaient inefficace sur ses cibles, il décida de sortir son coutelas et de foncer vers le félin blessé afin de le sortir vivant. Ensuite il irais chercher son Maître qui n'en ferais qu'une bouché.
D'un pas vif, Saewan s’élança vers le félin, l'attrapa et sauta par la fenêtre. Heureux de son exploit, il se dirigea vers le groupe de personne.


_Tenez, il allai se faire dévorer alors que j'arrivais.
_Mon félin! Merci jeune homme, il compte plus pour moi que ma ferme!
_N'auriez vous pas vu mon Maître? Il a une longue cape.
_Si, il est rentrer dans la ferme peu de temps après vous.
_Mais...

Soudain, Saewan se souvint ce que lui avait enseigner son Maître. "Tu te pose trop de question. Ai confiance en toi, et tu verras que chaque investissement que tu feras au cours de ta vie seras couronné d'un exploit."
Sans plus attendre, il s'arma de son arc, et pris une flèche, puis, il courus le plus vite possible vers la ferme, mais avant qu'il ne puisse atteindre celle-ci, la ferme s’enflamma.
Essayant de trouver un chemin au travers des flammes, Saewan fit se brûler mainte fois. Mais un paysans l'attrapa avant qu'il ne saute au travers des brasiers.


_Laissez moi, mon Maître est à l'intérieur, je dois le sauver!
_Il est trop tard jeune homme. Il ne peut être secourus.
_Vous mentez! Je peut le sauver!
_Non tu ne peut pas. Les flammes ont déjà du consumer son corps. Que les divins l’accueil comme il se doit.
_Non! Il n'est pas mort, c'est impossible! Il doit m'apprendre à manier l'arc encore!

Dur vérité a entendre pour un enfant âgé de sept ans. La mort n'est qu'illusion au vu de yeux aussi jeune...

Dix années passèrent, et voila que Saewan fut enrôlé dans l'armée de Zélandra. Il guerroya avec ses barbare, assoiffé de sang, ne faisant ni prisonnier, ni survivant. Son but dans cette armée, reconnaître le terrain, vérifier les position ennemie, et éliminer le plus discrètement toute forme d'hostilité potentiel, ce qui ne le plut guère, mais par conviction que cela changeras avec le temps, ils s’exécuta lors de nombreuse de ses missions.
De retour de l'une d'entre elle, il revint avec un enfant sur l'épaule, grièvement blessé au ventre.


_Mon père, s'il vous plait, soignez cet enfant, victime d'une de mes flèches. Mon but était de terrasser toute personne pouvant montrer résistance, pas cet enfant.
_Pourquoi devrais-je le soigner? Il porte l'habit rouge.
_Parce que ce n'est qu'un enfant, il est innocent, et ne mérite pas de mourir. Pas maintenant.
_Vois-tu, je suis en train d'enseigner a mes confrère les vertus des vinencres, et tu viens m'indisposé avec ce morceau de viande rouge, a moitié dépérit? Bien, alors je vais montrer a mes confrères ce qu'ils seront amener a faire en cas de guerre.

Il sortit sa dague, et trancha la gorge du jeune homme. Le sang gicla dans la pièce laissant une traîné sur le visage de l'archer, qui dévisageait le moine, la haine montant en lui.
Les "élèves" applaudirent pour ce "spectacle", ce qui énerva d'autant plus Saewan.
Mais aillant une retenue des plus divines, il ne fit rien de ce qu'il envisageait.


Des semaines passèrent, et aucune mission a l'horizon. La fin de ce carnage avait elle enfin sonnée? Enfin pourrait il vivre avec celle qu'il aime, dans une grange, sur la colline? Sans doute les deux homme qui pénétrèrent dans sa case était là pour l'informer.

_Saewan d'Herwän D'itis, veuillez nous suivre s'il vous plait. Zélandra, notre souveraine souhaiterais vous parler.
_Pourquoi ne vient elle pas elle même me quérir?
_Car elle souhaite vous parler, en privé.Dit un des deux hommes en dévisageant Mayelle.
Bien, j'arrive.

Les deux hommes attendirent devant la case, lorsque je sortis, ils le suivirent. Comme si ils avaient peur qu'il s'échappe.
Une fois devant le châteaux, qui n'était rien de plus un arbre centenaire, les gardes lui ouvrirent les portes, et il entra d'un pas décidé.
La salle du trône était vide, les plus belles armes jamais créer y était entreposé. Soudain, le grincement d'une porte se fit entendre.

_Bonjour Saewan, heureuse que tu soit là.
_Dames Zélandra ...
_Je voulais te voir, afin de te remercier de cette année que tu nous a offert, c'est pour cela, que j'ai fait fabriquer cet arc, l'un des plus précis du royaume. Accepte le comme cadeau pour tes loyaux services.
_Je vous remercie, mais si je suis venus, c'est aussi pour vous parler.
_Je t'écoute. Dit elle en prenant place sur son trône.
_Il y a de ca quelques semaines, j'ai ramener d'une mission, un enfant, que j'avais blessé, sans le vouloir. Je l'ai présenter a nos chères moine copiste, mais il ne l'a pas soigné, il l'a égorgé. Est-ce là l'image que l'ont doit garder du cartel de Brumebois? Des combattant sans pitié?
_Ecoute, je sais que ca peut être difficile de tuer un enfant, mais il serait devenus grand, et aurais sans doute opposé résistance au futur soldat. Sa mort ne nous importe peu.
_Auriez vous peur de perdre cette guerre?
_Comme tous bon commandant. Et parle moi sur un ton plus calme.
_Vous parlez plus calmement? Sa serait une chose envisageable, comme soigner cet enfant... Mais je vais choisir l'autre option...
_GARDE!

Lentement il arma son nouvel arc d'une de ses flèches d'Ent, il s’apprêta a tirer sur Zélandra lorsque deux garde entrèrent et pointèrent leur lance vers l'archer. Alors il occis les deux gardes et se dirigea vers la sortie.

_Nous nous reverrons, et je vous garantis que mes flèches seront vous plus proches amies.

C'est ainsi que Saewan, archer cartellois devint vil, fourbe, mais par dessus tous, insociable. Seul quelques personnes dotées de pouvoir surnaturel, réussirent a le convaincre, réussir a obtenir de lui, sa ferveur, mais surtout, sa présence au combat.
Désormais Exilé d'Alidhan. il ne fit aucun cadeau. Hommes, femmes enfants, plus rien ne l’empêcherais de tuer, comme si d'ancien démon avait repris le dessus...

Désormais Comics Universe, il n'était plus celui que beaucoup ont connus. Rongé par la haine, il ne faisait aucun survivant lorsqu'il devait se battre.
Un jour, alors qu'il passait près de son anciens village, il relus une missive que sa douce lui avait envoyé.

Mon bel archer,
mon coeur est lourd depuis ton départ, je ne puis vivre comme avant.
Ton corps, ton odeur, ta chaleur me manquent.
Même si nous n'avons pas encore unis nos vie par les liens divins, je tiens a te le dire. Je t'aime.


Bien que ce ne soit que quelques mots, ils avait toujours cet effet apaisant sur lui. Il décida d'aller la revoir, afin de passer ne serait qu'une heure dans ses bras, a l'abris des regards.
Il se dirigea donc vers Ceth. Il voyait la cheminée de la chaumière fumer, elle vivait donc toujours ici.
S'approchant de la maison, il entendait des rires. Plus exactement deux rires. Celui de sa belle et ... celui d'un homme...
Il s'avait que si il y avait quelqu'un d'autre qui partagé sa maison avec sa femme, il deviendrais incontrôlable, mais pourtant, il osa un oeil par la fenêtre. Il vit sa belle dans les bras d'un homme vêtus d'une toge jaune, l'embrassant avec beaucoup trop de fougue pour que se soit simplement un ami proche.

Sentant la colère monter en lui, Saewan tenta de se contrôler, mais il ne parvint a rien.
Tel un ouragan il pénétra dans la maison, et attrapa l'individus par le cou et le plaqua contre le mur. Les yeux de Saewan virèrent au rouge, comme si il était possédé par d'ancien démon.
Il s'arma de sa dague, et la pointa vers le coup de sa proie.


_Saewan, je t'en prie... Dit celle qu'il aimait.
_Toi, tais toi! Tes paroles n'était que drogue, et chaque jour je m'en nourrissait.
_Pitié ...
_Tu me demande d'avoir de la pitié? Ses bras commencèrent a trembler sous la colère, sa main resserrant d'autant plus son étreinte sur le coup de l'intrus.
Soudain, il lâcha prise, perdu l'équilibre et fini par poser un genou au sol. Croyant qu'il s'était calmé, Mayelle s'approcha de lui, mais le hurlement roque qui suivis lui fit comprendre qu'il n'était pas dans sa meilleur des formes.
Lentement, la peau de Saewan s'entoura d'un léger duvet de poil brun, ses muscles et ses veines gonflèrent, ses cheveux poussèrent a vu d'oeil. Son visage se décomposé, sa peau devenant flasque. Ses ongles se transformèrent en griffes, qui se plantèrent lentement dans le cou du magicien.
La créature qu'il essayait de contenir tout au long de ces années réussit a faire surface dans un élan de haine.
Il lança un regard noir a Mayelle et sortis en défonçant la porte de bois, avec le magicien sous son étreinte.
Il l’amena loin de la maison, sur le mont Mistrae et fini par le déposer au bord d'une falaise.


_Je te savais fourbe, mais au point de voler ce que je de plus cher en ce monde... J'aurais bien vite fait de t'ôter la vie.
_Mais tu ne le feras pas. Dit le magicien. Car tu sais que ca feras souffrir Mayelle.
_En effet...
_Alors pourquoi m'as tu emmené ici?
_J'ai perdue celle que j'aimais. Mais que les divins en soit témoins, jamais je ne laisserais personnes lui faire du mal.
_Ne t'inquiète pas pour cela.
_Non, ce n'est pas a moi de m'inquiéter désormais...

Après cette paroles Saewan s’élança vers l'arbre le plus proche, s’enfonçant dans les ténèbres, tous comme son esprit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Créateur ou créature?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une étrange créature
» Créateur d'intro 3D gratuite
» La créature de Frankenstein
» Utilitaire créateur de liste d'armées
» Empecher la créature d'attaquer dans la zone d'engagement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les serviteurs du prince Kaldrass :: Section RP :: Chambre des écrivains-
Sauter vers: