Les serviteurs du prince Kaldrass


 
AccueilJeuPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Les visions de Xanort, ou Cityhunter42

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Les visions de Xanort, ou Cityhunter42 Empty
MessageSujet: Les visions de Xanort, ou Cityhunter42   Les visions de Xanort, ou Cityhunter42 Icon_minitimeVen 17 Aoû - 19:16

Comme il avait l'habitude de faire depuis déjà quelques jours, Xanort partait au bon matin à la forêt de Stannyfest s'entraîner au lancer de projectiles magiques, en prenant comme cibles les petits champignons piquants aux pieds des arbres ou encore les grenouilles aveugles qui se prenaient les arbres en pleine figure, allant dans toutes les directions, sans savoir où elles étaient.

Ce fut ce jour-là lorsqu'il arpentait le chemin pour aller à son entraînement, que des visions étranges apparurent dans sa tête. Alors qu'il sortait de l'auberge de Fuisserage, tout commença. Il y voyait un guerrier, qu'il n'avait jamias vu auparavant, qui revenait de la banque, avec tout un attirail d'armes et de chamallas en cas de problème.


<< Désolé Toreena, déclarait-il d'un air impatient et sympathique, je m'en vais à Merulik pendant quelques temps en compagnie de ma fidèle guilde. Nous avons de grands projets en ce moment. Maintenant que nous nous somes bien entraînés, nous allons participer à la guerre contre les cartéllois et royalistes. >>

La dénommée Toreena, qui était l'aubergiste que Xanort connaissait, le regardait en souriant.

<<Puissant baron, rigolait-elle, vous allez pouvoir prendre la route avec tout cet attirail? La Liberty va encore vous en vouloir de les ralentir sur la route. Vous devriez revoir vos provisions et en laisser un peu. >>

Le guerrier se retourna pour voir ses nombreuses besaces qu'il avait préparé et se rendit compte qu'il aurait effectivement beaucoup de mal.

<< Arf, vous avez raison ma chère, dit-il en pouffant de rire à son tour. On va essayer de ne prendre que le nécessaire. >>

Il ouvrit ses besaces les unes après les autres, en retirant les objets inutiles qu'il avait en sa possession.

<< C'est bon, reprit-il quelques minutes plus tard en regardant désormais la seule petite besace qu'il avait. Je suis enfin paré pour la route. A bientôt très chère Toreena. Et puisse la Liberty vaincre de ses ennemis.>>

C'est ainsi qu'il s'en alla, chantonnant, avec un air ravi.

La vision se termina lorsque le guerrier sortit de l'auberge. Xanort reprit ses esprits avec un peu de mal, puis se demanda qui était cette personne qui était si fière de s'en aller vers Merulik.

Il continua sa route jusqu'à arriver au niveau du gardien de Fuisserage. Là, une nouvelle vision lui apparut.

C'était encore ce même guerrier qui revenait de la marchande de potions, avec une vingtaine de potions de vie dans les mains. Lorsqu'il arriva au niveau du garde, ce dernier se mit à rire.


<< Monsieur, se mit à rire le plus grand des deux, vous allez où avec tout ça? On dirait que vous allez vous entraîner pendant quelques jours. >>

Un magicien arriva dans le dos de ce garde puis remarqua son baron.

<< City, s'exclama-t-il, on t'a déjà dit qu'on avait pas besoin d'autant de potions, ça fait déjà quelques temps que nous t'attendons avec allys, demjack, grimmolds, kana, romulus, téquila fingolfin, rudolf, onizuka, Loras, fox, bones, Yimz, riddic et thebestromano. Tu ferais bien de te dépêcher un peu. >>

Le dénommé City finit par donner toutes les potions au garde en grogant, comprenant qu'elles ne feraient pas partie du voyage, puis répliqua à son ami.

<< gnégnégné. Sysmo, j'ai dépensé tout mon argent là-dedans, t'as intérêt à ce que la route se passe bien sinon ça va mal aller pour toi ! >>

Ils passèrent donc le garde qui était plié en deux en voyant le baron de la Liberty ronchonner.

Encore une fois, la vision se termina, mais cette fois il avait un plus gros indice sur cette personne. Elle avait été baron de la Liberty, désormais l'une des puissantes guildes du royaume, et on l'appelait City.

Passé les gardes, Xanort s'avança jusqu'à arriver au niveau des grenouilles aveugles, toujours autant perdues. Il leur envoya des projectiles magiques jusqu'à ce qu'une nouvelle vision arriva.

Cette fois, le lieu n'était plus du tout le même. C'était dans un lieu où il n'était jamais allé, mais qu'il avait envie de visiter depuis son arrivée sur Fuisserage : Mérulik. Le guerrier étaient encore et toujours là, mais semblait bien plus vieux que dans ces précédentes visions.

Il revenait de son entraînement avec un magicien.


<< Arf, je tape vraiment mal, s'exclama City, il faudrait vraiment que je me trouve de meilleurs équipements. >>

Le magicien à ses côtés se mit à rire.

<< Je te rassure ce n'est pas dû à tes équipements si tu tapes mal, répliqua Gwayn, tu as toujours tapé comme une mouche, tu ne t'es pas assez entraîné dans les disciplines qu'il te faudrait. Bon enfin tu vas pas dire ça à chaque fois qu'on va s'entraîner ensemble, alors allons vendre les mâchoires d'esprits qu'on a rammassé et rejoignons blackangel à l'auberge. >>

Ils rentrèrent tous les deux dans la case, allèrent vendre leurs drops, puis rejoignirent un grand guerrier, nommé blackangel, pour s'amuser à tuer les ennemis qui passaient à proximité.

La vision s'arrêta là, Xanort regarda les alentours, et remarqua qu'il était toujours au niveau des grenouilles, entouré par de nombreus éxilés venus s'entraîner eux aussi. Il les regarda les uns après les autres, et remarqua un puissant moine passant par là : Alteron. Il l'avait déjà vu auparavant, il le savait, mais par contre il n'avait pas le souvenir d'où il l'avait vu.

Soudain une vision, et oui encore, réapparut dans sa tête. Il voyait ce moine, avec à ses côtés le guerrier nommé City, en plein combat avec des cartéllois aux ruines de Borgovil. Ils étaient en position difficile, les cartéllois étaient en bien supériorité numérique, mais ils ne lâchaient pas prises et se battaient.


<< J'en ai eu un, s'exclama City. Alteron, soigne moi vite le bras s'il te plait, je me suis pris une flèche. Et arrête de te foutre de moi, je fais ce que je peux ! >>

Le moine le soignait tout en se soignant en même temps contre les assauts cartéllois, plié de rire, du fait que le guerrier dont il s'occupait se faisait trouer la peau de partout.

<< Bon allez, rage les et finissons-en, sourit-il. Je commence à être fatigué de ce combat. Et puis j'ai faim.>>

Le guerrier concentra toute sa puissance et ragea le magicien le plus proche de lui. Ce dernier malgré les efforts qu'il avait fait jusqu'à présent pour rester en vie, tomba sous le coup de City. Les autres, pris par la peur de rejoindre leur ami, prirent leurs jambes au coup et retournérent se mettre à l'abri.

La vision fut interrompue à ce moment-là, lorsque Xanort, n'ayant pas fait attention, se prit un coup d'épée par un royaliste, venu raider sur Fuisserage.

Il se retrouva nez à nez avec le fosssoyeur. A la simple vue de celui-ci, tout lui revint à l'esprit en une simple vision.

City était nez à nez lui aussi avec le fossoyeur. Dès que le guerrier fut réssucité, il se leva pour serrer la main à son ancien compagnon.

<< Bon je suppose que tu repars dès maintenant, mon cher City? demanda le fossoyeur.>>

Le sourire qu'avait City à la vue de son ami disparut.

<< Non, répondit-il. JE n'ai plus envie de me battre, l'envie et le courage n'y est plus. Pourquoi devrais-je me battre alors que je frappe comme une mouche? Pourquoi devrais-je me battre alors que certains bien plus forts que moi fuient à la simple vue d'un ennemi? J'ai quitté ma famille, les espions de Kaldrass, pour en finir, je n'ai plus la même force qu'avant. Mon esprit de combat est encore présent, mais c'est tout. J'aimerais pouvoir renaitre, mais sans être le même. Même si je sais que ce n'est pas possible...>>

Le fossoyeur le regarda dans les yeux puis lui expliqua.

<< JE peux te faire renaitre, enfin je veux dire par là que je peux faire renaitre ton esprit dans un autre corps. Tu ne seras plus du tout le même en apparence, mais lorsque tu auras retrouvé tes esprits tu te souviendras de tous les exploits que tu as accompli. Cela mettra du temps mais tu récupèreras tes esprits. Je vais me mettre au travail dès maintenant, j'ai décidé de te baptiser Xanort, tu seras un magicien. >>

Xanort reprit ses esprits au cimetière, puis le fossoyeur lui dit:

<< tu as découvert qui tu étais. Maintenant rappelle toi qui tu étais et fais les mêmes exploits que tu as accompli avec l'aide de tes nouveaux coimpagnons. Apporte l'honneur à ton ancien corps, qui n'est plus qu'un souvenir aux yeux de tous.>>

Sur ces mots, il renvoya Xanort sur les terres d'Alidhan, en esperant qu'il réaccomplisse les explois d'antant.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les visions de Xanort, ou Cityhunter42
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les serviteurs du prince Kaldrass :: Section RP :: Chambre des écrivains-
Sauter vers: