Les serviteurs du prince Kaldrass


 
AccueilJeuPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 lillyris, guerrière écervelée de Vénécia

Aller en bas 
AuteurMessage
lillyris
Pleutre
Pleutre


Date d'inscription : 13/08/2007

lillyris, guerrière écervelée de Vénécia Empty
MessageSujet: lillyris, guerrière écervelée de Vénécia   lillyris, guerrière écervelée de Vénécia Icon_minitimeMer 15 Aoû - 22:25

Lillyris, fillette heureuse d'un monde appelé Terre, rencontra un jour un homme d'une prestance incomparable et dont le visage si fin arborait un sourire charmeur. D'un simple regard elle fut comme envoutée et se mit à suivre cet homme au travers d'une forêt qu'elle n'avait alors jamais remarqué.

Cette forêt semblait enchantée, jamais auparavant elle n'avait vu d'arbre si beau. A chaque pas qu’elle faisait, son admiration pour cet homme et ce monde nouveau qui ne cessait de se dévoiler devant elle, ne cessait d’augmenter.

L’homme s’arrêta devant un rideau de mousse. Regarda la fillette devenue une superbe femme durant le voyage et lui dit « tu dois choisir maintenant, souhaites tu franchir ce rideau et découvrir un monde si beau que plus jamais tu ne penseras à redevenir une enfant ? ».
Il fixait Lillyris droit dans les yeux, et celle-ci se sentit alors plus troublée encore, et sans même prendre un instant de réflexion, elle s’approcha du rideau. L’homme lui pris la main et la lui posa sur les yeux. De sa main gauche il souleva le rideau, dévoila ainsi les magnifiques plaines d'Alidhan. Il guida Lillyris pour son entrée sur les terres d'Alidhan, puis abaissa le rideau entre eux deux en déclarant : « Voici donc ton nouveau destin, tu dois venger Kaldrass ! ».
Lillyris se retourna subitement et vit un mur de grosse pierre. Elle se mit alors en route, déterminée à accomplir son nouveau destin.

Peut après avoir été abandonnée par cet homme étrange, elle déambula sur les pleine désertées, croisant des guerrier, des mages, de toutes races. Ils semblaient tous très occupé à préparer une grande bataille et semblaient tous appartenir à des groupes. Lillyris se sentit tout à coup très seul et se souvint alors de son enfance interrompu si brutalement. Ne comprenant toujours pas quel était cette destinée dont cet homme lui avait parlé, elle s’assit à l’ombre d’un arbre, épuisée de ne pas avoir mangé depuis son arrivée, sentant la tristesse la gagner.

Un homme lui tendit alors la main. Il se présenta comme le baron de la guilde « les normals ». Il lui proposa de les rejoindre. Grâce à lui elle découvrit les arts tels que le maniement des épées et comprit ce qu’était sa destinée, préparer une bataille dont elle ne connaissait pas encore la raison. Son actuel chef ne lui donnait que peu d’information… il trouvait qu’il était encore trop tôt pour elle et préférait qu’elle s’occupe de lui rapporter beaucoup d’argent, tâche beaucoup plus normal pour une femme. Elle donna le meilleur d’elle-même pour les aider, mais son arrivée soudaine dans ce nouveau monde était un handicap, elle passait beaucoup plus de temps que les autres à découvrir les arts de la guerre. Son actuel baron la trahi alors, après qu’elle l’eut enrichit, comme il lui avait été ordonné, celui-ci l’abandonna sur des terres hostiles, sans quoi que ce soit pour survire et où la mort l’attendait, simplement parce qu’il trouvait qu’elle ne lui rapportait pas assez.

Livrée à elle-même, elle erra de nouveau sans trop savoir où aller, s’entrainant comme elle le pouvait aux arts de la guerre qu’elle avait appris en observant ses précédant compagnons. Elle rencontra pour la première fois les ennemies dont elle entendait tant parler, et cru que sa destinée s’achèverait là, mais un majestueux dragon la secouru, décimant d’un coup de patte cette horde d’ennemie qui l’attaquait. Lillyris, sous les ordres du « cavalier » monta sur le dos de ce dragon et s’évanouie, à bout de force.

Elle se réveilla une dizaine d’heure plus tard, dans une taverne bien tenue, mais étonnamment silencieuse et vide. Elle se leva et descendit timidement dans la salle. Elle découvrit six personnes attablé qui semblait en plein conseil d’urgence, elle reconnu alors le cavalier qui se présenta sous le nom de Julian. Elle apprit qu’elle se trouvait dans l’ordre des dragonniers présidé par Julian, un demi-elfe. L’ordre était en pleine crise, et ils proposèrent à Lillyris de les rejoindre, malgré ses faibles connaissances dans le maniement des armes. Ils l’entrainèrent tel un véritable guerrier et lui indiquèrent ce qu’était cette grande guerre qui se préparait. A ce moment elle comprit ce qu’était cette destiné dont cet homme parlait. Cet homme était Kaldrass. Il l’avait choisit pour reprendre son royaume.

Malheureusement, Lancedragon dut quitter peu après cet ordre pour des raisons encore inconnu, il était l’un des derniers piliers de cette ordre. Ce fut la fin de l’ordre des dragonniers. Les six compères restant, Julian, Pimouss, Corky, Dirk, Prosper et Lillyris (hrp désolée si il y en avait d’autre, ma mémoire me fait défaut /hrp) se mirent en quête d’une nouvelle cité et découvrir alors la cité abandonnée de Vénécia. Ils la reconstruisent ensemble et élisent Pimouss à leur tête, puis très vite cette cité se développa et acquis de nouveau membre.

Les combats faisaient rage autour de la petite cité de Vénécia. Soudain la porte de la taverne s’ouvrit et la silhouette de Lancedragon se dessinait dans l’embrasure de la porte. Il était enfin revenu auprès de ses compagnons de toujours. Tous comprirent alors que la victoire ne pourrait leur échapper, même si la bataille devrait être très longue.

Les entrainements et combats continuèrent, jusqu'à ce que Lillyris rencontre un Pirate solitaire et terriblement mystérieux. Elle fut séduite. Il accepta de rompre sa solitude pour s’installer dans la petite cité vénécienne et se prit à son tour d’amitié pour tous ses occupants, acceptant de se joindre à eux dès que la cité s’épanouira pour les batailles à venir.

Un traité de paix de quelques jours fut signé entre les différents clans. Lillyris en profita pour découvrir de nouvelles terres. Elle croisa un ennemi du nom de Roi des Ivrognes. Malgré le traité de paix, elle comprit qu’il n’était pas là pour cueillir des champignons. Elle essaya de fuir mais en vain. Il la tua sans aucun scrupule alors qu’elle était à terre.

Heureusement pour elle, le passeur était un très grand ami de Julian. Quand il comprit qu’elle était elle aussi une amie de Julian, il lui permit de ressuscité. Elle rejoint alors ses amis à la taverne, heureuse de tous les retrouver. Elle leur raconta son histoire avec Roi des Ivrognes. Tous furent offusqués par cet homme qui osa rompre le traité de paix. Lillyris se jura alors d’obtenir sa vengeance et de parcourir toutes les terres du monde d’Alidhan dans le but d’éliminer ce Roi des Ivrognes.
Elle savait alors que sa quête était de récupérer les terres d’Alidhan, mais elle ne trouverait de repos que lorsque ce Roi des Ivrogne mordra la poussière sous les coups de sa lame. Elle décida donc de le traquer jours et nuits, tout en accomplissant sa quête première.

Le temps passa, et sa famille commença à lui manquer. Lillyris demanda donc à Kaldrass de lui permêtre de les retrouver... Il accepta.
Lillyris retourna donc dans son monde et retrouva a mère. Elle étai devenu folle. Elle appris que peur après la disparition de sa première fille, la seconde, Illi, disparu à son tour. Puis ce fut au tour de son mari, leo, de disparaitre quelques mois après.

C'est lors de son retor sur les terres d'alidhan que lillyris retrouva sa soeur. Elles se cottoyaient maintenant depuis tellement de temps sans se reconnaitre... Il faut dire que toutes deux ont pris une vingtaine d'années...
Elle la reconnu alors que toutes deux pourchassaient des ennemis hors de leur terre. C'est alors qu'un homme appartenant au clan cartellois apparu et tua Illi.
En se jetant sur le corps mourrant de sa soeur, lillyris reconnu alors les traits de son assassin, il s'agissait de leo, son père... Il reconnut alors ses deux filles, et livide, laissa échapées ses armes, et parti en titubant.

Bien qu'il venait de tuer sa soeur sous ses yeux, lillyris voulait revoir son père. elle y parvint quelques semaines plus tard... lors d'un combat... mais cette fois ci ce fut un éxilé qui tua son père devant ses yeux...
mais elle était en public, elle ne pouvait pleurer la mort de cet ennemi... bien que cet homme lui avait donné la vie...

elle quitta le lieu de battaille et revint quelques heures plus tard... l'endroit était desert, seul restait le corps inanimé de son père. elle s'agenouilla devant lui, et déposa ses armes à ses pieds...

elle pleura la nuit entière.

au matin, lors du levé du soleil, en l'enterra, au même endroit où elle avait enterré sa soeur... et rentra à a cité de venecia, essayant de caché ses sentiments...
Revenir en haut Aller en bas
 
lillyris, guerrière écervelée de Vénécia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les serviteurs du prince Kaldrass :: Section RP :: Chambre des écrivains-
Sauter vers: